Reconnaître les essences de bois – Le Chêne

Photo du plus gros chêne de france
Le chêne de Ranquines, à St Vincent de Paul possède le plus gros tronc de France et son âge est estimé entre 700 et 800 ans.

Pas facile de reconnaître les essences de bois, même celles de chez nous, comme le bois du chêne !

Au cours de la transformation en meubles ou objets, le bois est souvent teinté, ce qui rend l’identification plus difficile car on se base en premier sur la couleur. On regarde ensuite le veinage (dessins formés à la surface du bois) et le grain (les aspérités, perceptibles au toucher).

On vous donne ici quelques conseils pour reconnaître un arbre qu’on retrouve à peu près partout en métropole : le chêne (quercus).

Le chêne : reconnaître l’arbre

Le chêne est un arbre que l’on rencontre très facilement sur le territoire métropolitain : c’est l’espèce d’arbre la plus répandue. Il représente à lui seul 40 % des essences présentes sur le territoire, feuillus et conifères confondus. Il existe entre 200 et 600 espèces de chênes différentes sur la planète, une vingtaine d’espèces pousse spontanément en Europe. Quant à la France on peut recenser sur le territoire 8 espèces principales différentes : les chênes vert, liège, kermès, tauzin, sessile (ou rouvre), pédonculé, pubescent et chevelu.

Arbre élevé à la croissance lente le chêne peut mettre jusqu’à 150 ans pour atteindre la canopée d’une forêt. Cette lenteur permet à l’arbre de produire un bois dense, apprécié pour de nombreux usages depuis des centaines d’année (construction, ameublement, tonneaux, outils…). En particulier depuis que l’orme qui détenait des caractéristiques proches a quasi disparu du territoire national. Depuis la fin des années 70, une maladie comunément appelée “la graphiose” a décimé près de 97% des 30 000 ormes de Paris.

Le chêne : reconnaître le bois

Le chêne est un bois idéal ! En effet, il est souple quand il est frais (bois vert). Il devient dur au séchage empêchant ainsi les vers de s’y loger. Il est le plus dur et le plus durable des bois européens. Sa densité est supérieure à une tonne par m3.

Portant à vêtement en chêne © D.Richardson

Pour le reconnaître, on commence par la couleur. D’un jaune clair, qui tire vers le beige, légèrement grisé. Maintenant en regardant de plus près, on distingue les filaments durs dans le fil (dans le sens) du bois qui s’ajoutent à son veinage et son grain fin/mi-fin. 

En tant que matériau très dense et résistant, le bois de chêne est tout indiqué pour des meubles qui sont souvent sollicités. C’est un bois particulièrement adapté pour les tables, chaises ou bureaux. Ainsi, sa teinte claire naturelle permet de ne pas assombrir une pièce, idéal pour une déco moderne et allégée. Intéressés par une déco intérieure plus traditionnelle ? Le chêne est très polyvalent et peut facilement être teinté pour un rendu plus sombre.